Skip to content

#tpmsierre Storytelling and Digital Experience in Tourism: les grandes lignes

janvier 5, 2015
Storytelling tourisme Digital

Comment faire le lien entre les ressorts du storytelling au sens large et le tourisme?

Pour répondre à cet ambitieux objectif, la conférence annuelle Tourism Professional Meeting de Sierre a imaginé un programme en 2 volets distincts: des keynotes le matin et des workshops l’après-midi.

Les présentations du matin posaient, brillamment, les jalons indispensables à une « bonne » histoire. 2 conférenciers de haut vol, issus du monde du cinéma, ont donc présenté les bases, théories, ingrédients, ressorts d’une histoire. Que l’on retrouve, de manière très résumée, dans le schéma ci-dessous:

Storytelling: the hero's journey

Mais plutôt que de résumer ce qui a été si clairement exposé, mieux vaut vous renvoyer vers les exposés de Dr. Martin Zimper, de l’Université de Zürich et Frédéric Mermoud, réalisateur suisse, qui, grâce à la technologie de Klewel, peuvent être revus dans leur quasi-intégralité, slides inclus:

https://portal.klewel.com/watch/nice_url/tpm2014-storytelling-and-digital-experience-in-tourism/

Slides M. Zimperhttp://etourism-monitor.ch/tpm/sites/etourism-monitor.ch.tpm/files/session/c1_martin_zimper_0.pdf

Slides M. Mermoudhttp://etourism-monitor.ch/tpm/fr/content/la-dramaturgie-au-cin%C3%A9ma-la-cr%C3%A9ation-dune-histoire-vision-dun-r%C3%A9alisateur-de-film.

Je vous encourage vraiment à lire les pdf des présentations et réécouter ces présentations, car faire ici un résumé serait trop réducteur.

Je retiens l’identification au héros. Le ressort émotionnel très fort. La bascule de l’équilibre, le conflit, la lutte,  via « the inciting incident » (« l’incident déclencheur, clé dans l’histoire, aussi selon F. Mermoud), la recherche d’un nouvel équilibre. La présence d’antagonistes…

Le lien avec le tourisme était très tenu, néanmoins quelques pistes riches de potentiel ont été évoquées:

www.twitter.com/claudiafalt/status/540807691523072000

Citations Prof. Zimper:

« We look at people in moments of change »

« You don’t tell stories when nothing changes in your life »
« Identification as a trigger of the story ».
 » People try to fight against obstacles, running a marathon is a good story to tell… » Transposable à la montagne, par exemple. Exemple donné, lui, par Frédéric Mermoud: voir la montagne comme protagoniste de l’histoire, devoir escalader une montagne comme symbole du héro qui doit affronter un personnage antagoniste…
Nike a bien compris cet aspect-là avec sa campagne « We run Paris » (jeu de mot: Paris la ville/pari de parier). Défi personnel, l’un contre l’autre, puis partages du Pari[s] gagné (le héro a gagné) vers Facebook .. Un modèle du genre:
Prof. Zimper présente également l’iPad app: Humanity, un outil  de storytelling interactif avec les héros locaux. Sublime. A creuser.
http://www.humanity.tv/

Pour Frédéric Mermoud, dont les propos font fortement écho à ceux de Prof. Zimper (voir, donc, son discours et son pdf.),  les 3 facettes d’un film sont: personnage, intrigue, univers (cf. sa présentation), que l’on pourrait transposer au monde du tourisme. Par exemple, le visuel des bains thermaux: on se situe sur une thématique de l’ Univers, des sensations. 2ème image suisse tourisme: campeur au bord d’un lac: du coté du personnage, « vous allez faire une expérience intérieur forte, valeurs intérieures fortes mises en avant. »

Quelques exemples d’applications dans le monde du tourisme ont été apportés par l’entreprise Steiner Sarnen Schweiz AG, comme l’anniversaire du Jungfraujoch et la mise en scène d’anecdotes du passé, de la vie des travailleurs, etc..
L’après-midi devait donner des pistes de mise en pratique, notamment via le digital, comme Memoways, qui  mixe parcours de personnes dans des lieux, données générées en temps réel, vidéo fluide. Le fort savoir-faire de Memoways doit pouvoir générer des applications innovantes pour le tourisme.
Comme chaque participant ne pouvait participer qu’à 2 workshops, il ne m’est pas possible de relater les thématiques présentées, à part Gbanga, qui proposait une méthode pour générer une forme de « jeu », selon la logique de gamification, qui peut être une psite intéressante, mais pas directement dans le thème du storytelling.
Pour cela, le site du TPM est la meilleure référence ainsi que le flux Twitter #tpmsierre , plus riche.

Conclusion:

Storytelling et tourisme forment.. une belle histoire! Mais qui, j’ai le sentiment, est encore au stade de l’obstacle, les protagonistes s’affrontent, se cherchent, la nouvelle situation d’équilibre, alliant technologie, ressorts du storytelling et expérience enrichie dans le tourisme est en création, en mouvement. Il n’y a pas une histoire finie, une recette à appliquer. A chaque acteur du tourisme d’imaginer comment exploiter les ressorts du storytelling pour se connecter – émotionnellement (ajout personnel) – avec les différents acteurs de la région pour faire rayonner cette région à travers différents acteurs et moyens, pour faire vivre son histoire, ses valeurs, ses héros, du passé, du présent, illustres ou ordinaires.
Là, palpite la vie, l’histoire. Et c’est à cette source qu’on vient étancher sa soif d’émotion, d’authenticité, d’aventure.

Les photos de l’événement: https://flic.kr/s/aHsk6UYAxZ

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :